Reptil'Ouest

Salut

Bienvenue sur R'O !
N'hésitez pas à vous inscrire pour échanger avec des dizaines de passionnés sur le forum le plus convivial de France !!!


Orthriophis taeniura callicyanous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Orthriophis taeniura callicyanous

Message par Torkmeda le Lun 9 Mar 2015 - 6:49

Orthriophis taeniura callicyanous
Schultz 2010
" Beauté bleu du Vietnam"

           

Classification :
Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Classe :Reptilia
Sous-Classe : Lepidosauria
Ordre :  Squamata
Infra-ordre :Serpentes
Famille :Colubridae
Sous-famille : Colubrinae
Genre : Orthriophis


Répartition géographique et Biotope:
Son aire de répartition est située au Laos, en Birmanie, Thaïlande, Bangladesh et au Vietnam (d'où son surnom).
Cette une espèce décrite très récemment (2010) d’où peut d’information sur cette sous espèce d’Orthriophis taeniura.

On trouvera ce serpent dans les forêts humides, les champs et à proximités des habitations du fait de la présence des rongeurs constituant son alimentation.

Description :
Serpent fin et élancé typique des Orthriophis, le « pattern » de l’animale est très distinctif une bande noire sur l’œil sur un fond uni bleuté  sur la première partie du corps, la seconde partie est recouverte d’ocelle noir tacheté de bleu sur fond d’écailles bleues. La queue quant à elle est noir ligné d’une couleur plus clair. La partie ventrale de l‘animal est plus clair presque blanc. A noter que les juvénile de la forme bleu seront plutôt verdâtre à la naissance, la forme jaune tirant nettement sur le jaune. La couleur bleu vient progressivement.

Peu de dimorphisme sexuel entre le mâle et la femelle on notera toutefois des femelles plus grandes que les mâles. C’est un serpent faisant à mon sens parti des grands colubridés,  sa taille adulte pouvant dépasser les 2,50m, mais on trouvera en moyenne des spécimens de 2m. L’espérance de vie est d’environ 15 ans.

Législation :
Espèce non soumis au CDC ni à la convention de Washington (CITES)

Comportement :
La Beauté Bleu est un serpent diurne et très actif la journée. Son comportement en terrarium le rends particulièrement intéressant car à la fois fouisseur et très bon grimpeur.
Il affectionne  autant les substrats meubles dans le quel il peut s’enfouir que les branches auxquelles il grimpe avec beaucoup d’aisance.
Son comportement sans toutefois être agressif impose une bonne connaissance de l’animal.
Celui-ci est très vif et craintif. Il adoptera une posture en S très caractéristique.
C’est également un serpent très rapide pouvant fuir à grande vitesse.
Le plus grand calme est de mise lors des éventuelles manipulations et lors de l’entretien du bac de maintenance.
Ce serpent peut très facilement mordre et ce à plusieurs reprises s’il se sent en danger.
Il ne représente pas pour autant de danger à la maintenance une fois le comportement bien assimilé par le soigneur.
Trait de comportement intéressant de cette espèce est le fait que quand il est importuné il peut « battre » de la queue voir littéralement fouetter l’air pendant les manipulations.
Pour ces raisons, je le déconseille aux débutants qui n’ont pas d’expériences en terrariophilie et dans la maintenance de serpent en général.


Maintenance :
La maintenance de la Beauté Bleu ne représente pas de réelles difficultés lorsque les bases sont maîtrisées.

Un point chaud à 28°C est nécessaire, cette espèce ne tolère pas les fortes chaleurs ; 24°C pour le point froid sera suffisant.
Il faut toutefois surveiller les températures l’été en cas de fortes chaleurs.
La nuit les températures subissent une baisse de 5°C. L’utilisation d’un thermostat jour-nuit facilite la gestion des températures, et garantira la santé de l’animal en cas de soucis.
L’idéal est de chauffé par le biais d’un plafond chauffant complété par un tapis / cordon chauffant au sol pour maintenir une température suffisante la nuit.

Une hygrométrie de 60-70% est suffisante en temps normal avec 1 à 2 pulvérisations d’eau tiède par semaine, on veillera à fournir une boite humide ou à augmenter la pulvérisation lors des mues.
La mise en place de plantes naturelles permet de gérer très facilement hygrométrie.

Les juvéniles seront maintenus individuellement  dans des petits terrariums ou boîtes adaptées le temps du démarrage des juvéniles.
Ils pourront ensuite être placés dans des terrariums plus vastes avec une bonne hauteur le temps d’attendre leur taille adulte.
Les adultes peuvent être maintenu un grand  terrarium (100*60*100) en gardant toujours une bonne hauteur pour le voir évoluer dans la partie aérienne.
Il faut veiller à fournir une gamelle d’eau fraîche adaptée à la taille du spécimen et placé de façon à éviter les renversements,
des cachettes et un substrat meuble, idéalement de la tourbe, ainsi que de nombreuse branches pour grimper.

Alimentation :
L’alimentation se composera de rongeurs et éventuellement quelques oiseaux afin d’apporter les éléments nécessaires à la bonne croissance de l’animal.
La taille et la quantité des proies seront adaptées à la corpulence de l’animal.
Les premiers repas seront à rythme de 1 à 2 rosés de souris tous les 5 jours puis tous les 7 jours en augmentant progressivement la taille des proies.

Reproduction :

La maturité sexuelle est assez rapide chez le mâle, on attendra toutefois l’âge de 3 ans pour une femelle afin qu’elle soit d’un gabarit/poids/taille suffisant afin d’éviter les risques pour celle-ci.
Le couple sera donc maintenu séparé avant toutes reproductions.

Afin de préparer la reproduction, les spécimens seront soumis à un repos hivernal avec une baisse progressive des températures pour arriver à la température ambiante de la pièce d’élevage.  
Cette baisse s’étalera sur le mois d’octobre. Durant les mois de Novembre et Décembre la luminosité sera également ramenée à 8 heures par jour.
Lors de ce repos un jeûne sera imposé aux spécimens. En Janvier on remontera progressivement les températures et la durée d’éclairage jusqu’aux valeurs standards.
L’alimentation sera également reprise une fois les températures remontées.
Les spécimens pourront être présentés à la fin du mois de février sous surveillance fin de s’assurer qu’un spécimen ne rejette pas l’autre.
La durée de gestation est d’environ 30 jours, on remarquera que le gabarit de la femelle gravide évoluera et des bosses (les œufs) seront visibles avant la ponte.
Quelques jours avant la ponte la femelle fera une mue dite de « pré-ponte ».
La ponte se fera dans un récipient de taille adaptée à celle de la femelle et garni de mousse de sphaigne humide (sans excès). La ponte peut varier de 5 à 15 œufs,
cela dépendra principalement de la qualité/quantité de nourriture. Les œufs seront placés en incubateurs sur un substrat adapté (vermiculite/perlite/…) à 28°C avec une hygrométrie de 80% et une bonne circulation d’air.
A la naissance les juvéniles sont de couleur plus terne et mesureront environ 25cm. Il a été observé  des pontes avec peu d’œufs mais plus volumineux donnant également des juvéniles de plus fort gabarit.
Ce fut le cas chez l’éleveur m’ayant fourni la femelle issue d’une ponte volumineuse.
Les juvéniles sont très craintifs et seront très « têtus » les premiers mois. Ils seront démarrés aux rosés de souris.

==============================

Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.     - Confucius 
________________________________________________________________________________________

La vie c'est un peu comme les limaces....plus t'avances plus t'en baves......                                 - Torkmeda  
avatar
Torkmeda
Généreux Donateur
Généreux Donateur

Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 37
Localisation : Somain

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum