Reptil'Ouest

Salut

Bienvenue sur R'O !
N'hésitez pas à vous inscrire pour échanger avec des dizaines de passionnés sur le forum le plus convivial de France !!!


Génétique d'Eublepharis macularius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Génétique d'Eublepharis macularius

Message par Zaltys le Mer 13 Oct 2010 - 13:29

Salut,

Première partie d'une traduction de l'anglais.
C'est un brouillon, notez les fautes et modifications que vous souhaitez. La mise en page sera faite au final.
Quand ce premier travail ( traduction complète ) sera terminé, un texte complémentaire viendra compléter celui-là pour avoir une synthèse aussi à jour que possible.
Pas de photos pour des raisons de copyright, j'essaierai de remédier à ça.
P.S Je ne suis pas fan de Gecko, c'est juste pour le plaisir...



Les Geckos léopards tels que nous les connaissons dans le commerce sont tous issus de mutations génétiques. La plupart des geckos léopards rencontrés chez les amateurs aujourd'hui sont les descendants des spécimens sauvages importés à la fin des années 70. Comme à cette époque les informations scientifiques disponibles sur le sujet étaient rares, les amateurs ignoraient qu'il existait plusieurs espèces et sous-espèces apparentées dans les mêmes importations. Résultat, plusieurs espèces et sous-espèces croisées entre elles ont mené à une joyeuse pagaille génétique. Le bon côté de la chose si l'on peut dire est qu'un grand nombre de mutations génétiques ont ainsi vu le jour.

Le Gecko léopard dans la nature

le Gecko léopard (Eublepharis macularius) tel que les taxinomistes le reconnaissent aujourd'hui, comprend cinq sous-espèces rencontrées en Afghanistan, Pakistan, Ouest de l'inde, Iraq et Iran. Ce sont :

Eublepharis macularius fasciolatus GÜNTHER 1864
Eublepharis macularius afghanicus BÖRNER 1976
Eublepharis macularius macularius BLYTH 1854
Eublepharis macularius montanus BÖRNER 1976
Eublepharis macularius smithi BÖRNER 1981

De plus, quatre espèces étroitement apparentées sont à présent reconnues. Au moins une d'elles fut autrefois comprise dans le groupe E. macularius et contribua indubitablement à maquiller un peu plus la génétique du mélange déjà élevé en captivité. Ce sont :

Eublepharis angramainyu ANDERSON & LEVITON 1966
Eublepharis fuscus BÖRNER 1981
Eublepharis hardwickii GRAY 1827
Eublepharis turcmenicus DAREVSKY 1977

Variations d'apparition naturelle

Avec une large répartition géographique, le Gecko léopard montre une grande variabilité dans le milieu naturel. Ces variations naturelles d'apparence ne sont pas des mutations simples mais plutôt polygéniques découlant de l'implication d'innombrables allèles ayant un impact mineur sur l'apparence générale du Gecko. Donc, ces spécimens ne sont considérés comme hétérozygotes pour les traits concernés.

Les termes les plus communs pour désigner ces variations sont :

Normal

Que veut dire "normal" pour un Gecko léopard ? Comme expliqué plus haut, il existe de nombreuses variations dites normales ; par exemple, les points peuvent être plus ou moins gros et/ou nombreux.

High Yellow

Ce fut la première des formes dites "designer". Ce n'est rien de plus qu'un Gecko léopard normal sélectionné pour ses points noirs réduits et son augmentation des pigments jaunes. Ils représentent une des variations naturelles les plus marquées dans les geckos d'élevage. Ces spécimens ne sont pas hétérozygotes pour "High yellow".

Pastel

C'est une autre forme de variation naturelle rencontrée au sein des populations captives. Il leur manque la pigmentation noir franc qui est remplacée par un brun clair, la coloration générale étant très pâle. Certains sujets ont des bandes "lavande", surtout quand ils sont jeunes. Ces sujets ne sont pas hétérozygotes pour Pastel.

Jungle

Caractérisé par des motifs aberrants, les bandes étant interrompues et formant de larges taches. Certains sujets portent des bandes sur toute leur longueur et sont appelés "Striped" par les éleveurs. Tous les "Jungle" ne redonnent pas cette forme à leurs descendants, ce trait étant dépendant de plusieurs allèles mutés. En reproduisant des "Jungle", il est possible d'obtenir différents motifs. La sélection des futurs géniteurs joue ici un grand rôle, autant que la génétique elle-même, surtout avec les sujets hétérozygotes dont la descendance ne suit pas toujours les règles génétiques mendeléennes.

Traits génétiques simples chez le Gecko léopard

Pour bien comprendre la génétique d'un type donné, il est important de savoir que l'on connaît à ce jour, sept loci porteurs de gènes mutés chez le Gecko léopard

Patternless (Pa) Locus

Pa+ Pa+ = Type sauvage
Pa+ pap = Type sauvage, hétérozygote pour patternless
pap pap = Patternless

Patternless

Ce fut la toute première vraie mutation récessive simple obtenue. Après plus de vingt ans d'élevage de Geckos léopard
D'abord commercialisé sous le terme "Leucistique", il est parfois encore appelé ainsi par certains éleveurs. Mais l'appellation "Murphy patternless" se généralise aidant ainsi à les distinguer des autres lignées dépourvues de motifs apparaissant sur le marché.

Tremper Albino (Ta) Locus

Ta+ Ta+ = Type sauvage
Ta+ tat = Type sauvage, hétérozygote pour Tremper albino
tat tat = Tremper albino

Tremper Albino

La seconde mutation récessive simple apparue fut cette superbe forme d'albinisme. Mise sur le marché par Ron Tremper, cette forme a pris le nom de "Tremper" albino pour la différencier des autres formes d'albinisme apparues depuis. Notons que les différents types (Tremper, Las Vegas, et Bell) ont reçus un nom différent par la raison que chaque allèle muté de ces formes d'albinisme sont situés sur un locus différent ; ils ne sont donc pas génétiquement compatibles quand ils sont croisés. Pour éviter une pagaille certaine, mieux vaut maintenir les différentes lignées d'albinisme bien séparées les unes des autres.
Certains pensent qu'il est possible de différencier ces trois types selon leur seule apparence : ce n'est guère fiable tellement il existe de variations pour une lignée donnée, et donc de chevauchements d'apparence possibles entre lignées.
L'apparence globale ne n'importe quel spécimen albinos peut être affecté par plusieurs facteurs. De nombreux éleveurs sélectionnent minutieusement des spécimens ayant une apparence particulière et les croisent entre eux afin d'obtenir de nouvelles formes. De nouveaux noms pour de tels spécimens apparaissent chaque jour afin d'assurer la notoriété de tel ou tel éleveur ; beaucoup disparaissent, certains persistent en fonction de l'habitude du public et de l'usage général.

Las Vegas Albino (Lv) Locus

Lv+ Lv+ = Type sauvage
Lv+ lvl = Type sauvage, hétérozygote pour Las Vegas Albino
lvl lvl = Las Vegas Albino

Las Vegas albino

Seconde souche d'albinos, également incompatible avec les lignées Tremper et Bell. De nombreuses personnes pensent qu'ils sont supérieurs à la lignée Tremper car ils tendent à rester plus clairs en couleur. Il s'agit en fait d'un matraquage médiatique de l'obtenteur de la lignée. Les deux formes sont absolument superbes et quand ils sont sélectionnés sur une apparence basée sur les variations naturelles des motifs qui transparaissent à travers l'albinisme, les résultats sont stupéfiants avec les deux lignées. Cette forme est parfois appelée "Rainwater" Albino.

Bell Albino (Ba) Locus

Ba+ Ba+ = Type sauvage
Ba+ bab = Type sauvage
bab bab = Bell Albino

Bell Albino

La troisième souche d'albinos, également incompatible avec les autres souches connues d'albinisme. Mark Bell, éleveur respecté de la profession, eut la chance de voir apparaître une nouvelle forme d'albinisme dans sa collection. Comme les autres, il s'agit d'un trait récessif.

Blizzard (Bz) Locus

Bz+Bz+ = Type sauvage
Bz+bzb = Type sauvage
bzbbzb = Blizzard


Blizzard

Totalement dépourvu de motifs (patternless), avec juste quelques vagues traces de coloration jaune résiduelles, ce sont peut-être une forme vraie de leucistisme. Une variants "high-yellow" est souvent rencontrée sous l'appellation "Banana", bien que ce terme soit plus proprement applicable aux spécimens double-homozygotes pour Murphy Patternless et Blizzard. Il s'agit aussi d'un trait génétique récessif.

Tangerine (Tg) Locus

Tg+Tg+ = Type sauvage
Tg+tgt = Type sauvage
tgttgt = Tangerine

Tangerine

Un des premiers traits évident est la présence d'orange dans la couleur de fond du Gecko léopard
Apparemment transmis comme un trait récessif simple, et comme toutes les mutations pouvant être avéré à travers un processus d'élevage sélectif. De plus, le régime alimentaire de ces Geckos léopards joue un rôle important en déterminant l'intensité de l'orange qui est intensifié par la présence de caroténoïdes contenus dans l'alimentation. Le terme commercial "Orange" est synonyme de "Tangerine".

Eclipse (Ec) Locus

Ec+Ec+ = Type sauvage
Ec+ece = Type sauvage
eceece = Eclipse

Eclipse

Trait apparu relativement récemment, il ne concerne que les yeux et peut se retrouver associé à différentes apparences générales chez le Gecko léopardiqué. Ce trait est récessif, les sujets Eclipse croisés avec des sujets aux yeux normaux produisant d'autres sujets aux yeux normaux, hétérozygotes pour pour Eclipse en première génération (F1).

Ce trait s'est montré très instable avec des lignées dégénérant vers des spécimens aux yeux normaux ou snake-eyed sur un ou deux yeux.
C'est cet aspect des yeux qui est utilisé pour obtenir des RAPTOR ou des "Diablo Blanco". Il ne faut pas confondre ce trait avec celui apparaissant chez les Super Mack Snows, les deux traits évoluant à partir de loci différents et n'étant pas compatibles.

Giant (Gi) Locus

Gi+Gi+ = Type sauvage
Gi+gig = Giant
giggig = Super Giant

Giant et Super Giant

Une mutation particulière découverte par Ron tremper. Particulière en ce qu'elle n'a aucune action sur la couleur, mais que c'est la première mutation à changer globalement la taille et la morphologie du corps. Il a récemment été prouvé que ce gène est co-dominant ce qui en fait la première mutation de cette catégorie découverte chez le Gecko léopard
Hélas la vraie nature génétique de cette mutation n'a pas été initialement comprise ce qui engendré une confusion certaine sur le marché. Comme ce trait a d'abord été considéré comme récessif, des spécimens ont été vendus fort cher comme hétérozygotes, mais le comportement d'un gène codominant ne répond pas aux mêmes lois qu'un récessif laissant à penser à certains éleveurs que la mutation n'était pas réelle pour la simple raison qu'un grande partie de leurs spécimens étaient en fait tout à fait normaux.

Le mode de transmission des mutations codominantes étant très mal connu chez les éleveurs de Geckos léopard

Au regard de la mutation "Giant" et de ses effets sur l'apparence, les Geckos léopard
1/ Spécimens normaux (pas d'allèle muté): ils sont tout à fait normaux en en aucun cas hétérozygotes pour Giant.
2/ Spécimens Giant (un allèle muté présent), peuvent devenir plus grands que la normale, toutefois cela varie, et certains peuvent prendre une allure allongée et efflanquée à cause de l'allèle muté.
3/ Super Giant (deux allèles mutés présents): ils montrent ces effets en plus marqué, pesant jusqu'à 180 grammes, exhibant une allure tellement allongée et efflanquée que même le museau est plus long et plus pointu. Ils sont homozygotes et les règles classiques de transmission génétiques s'appliquent à leur élevage.

Il faut mentionner ici qu'il y a toute une gamme de nuances dans l'effet global engendré par cette mutation et il est presqu'impossible de faire la différence entre spécimens avec certitude pour certains sujets, par exemple "petit" Super Giant ou gros Giant.
Le tableau suivant peut aider à savoir ce que donnera un accouplement donné.

Normal x Normal > Normal
Normal x Giant > 50% Normal, 50% Giant
Normal x Super Giant > 100% Giant
Giant x Giant > 25%Normal, 50% Giant, 25% Super Giant
Giant x Super Giant > 50% Giant, 50% Super Giant
Super Giant x Super Giant > 100% Super Giant

Il semble que les Giants grandissent moins vite que les autres types.

Mack Snow (Mk) Locus

Mk+Mk+ = Type sauvage
Mk+mkm = Mack Snow
Mk+mkg = Gem Snow, ou Tug Snow, Line Bred Snow
mkmmkm = Mack Super Snow
mkmmkg = Super Snow
mkgmkg = inconnu, probablement inexistant

Mack Snow et Mack Super Snow

Voilà la seconde mutation codominante connue, et peut-être la plus intéressante. Ainsi nommée d'après ses découvreurs, John et Amy Mack afin d'éviter une confusion avec une autre lignée "Snow" déjà existante.

Du fait de la codominance de cette mutation, les sujets peuvent se présenter sous trois formes : Normal ( aucun allèle muté présent ), Mack Snow ( présence d'un allèle muté ), Mack Super Snow (présence de deux qllèles mutés ).

1/ Les sujets normaux ne sont bien sûr que normaux, ils ne sont pas hétérozygotes pour Mack Snow.

2/ Les sujets Mack Snow ( présence d'un allèle muté ) peuvent distingués dès la naissance par leur considérable pâleur. Ils sont parfois simplement appelés " Macks " . Strictement parlant, ces spécimens sont en fait hétérozygotes et les règles classiques de transmission s'appliquent quand on les reproduit. Le différence est qu'ils peuvent être identifiés visuellement, chose impossible avec un trait récessif simple.

3/ Les Mack Super Snows ( présence de deux allèles mutés ) montrent le même aspect que les Mack Snow en encore plus intense; presque blanc pur avec des points noirs souvent alignés en bandes longitudinales. Autre phénomène intéressant, ils ont de surprenants yeux noir uni. Les nouveaux nés sont également si particuliers qu'il est impossible de les confondre avec des non-Mack Super Snows : il sont d'un gris uni sans aucun marquage à la naissance. Les Mack Super snows sont bien sûr homozygotes et les règles classiques de la génétique s'appliquent à leur élevage.

Normal x Normal > sujets normaux
Normal x Mack Snow > 50% normal, 50% Mack Snow
Normal x Mack Super Snow > 100% Mack Snow
Mack Snow x Mack Snow > 25% Normal, 50% Mack Snow, 25% Mack Super Snow
Mack Snow x Mack Super Snow > 50% Mack Snow, 50% Mack Super Snow
Mack Super Snow x Mack Super Snow > 100% Mack Super Snow

Pour compliquer un peu plus les choses, il existe trois autres lignées de snows. La première apparue est le plus souvent appelée " Line-Bred Snow " que l'on a cru au départ être le fruit d'une sélection, d'où le nom. La seconde, plus connue, fut produite par un éleveur et nommée Gem Snow. L troisième et dernière de ces formes snow est connue sous le nom commercial de TUG Snow et supposée dérivée de la Forme sauvage Eublepharis macularius fasciolatus.

Ces trois lignées peuvent produire des sujets hétérozygotes d'apparence " Snow " ; toute fois il apparaît qu'aucune ne peut produire de sujet  d'apparence " Super Snow " que le croisement se fasse dans la même lignée ou en associant des sujets d'une des trois lignées. Deux causes possibles sont avancées : soit l'homozygotisme pour cet allèle est létal et les œufs n'éclosent pas, soit la forme homozygote à le même phénotype que la forme hétérozygote.

Enfin, les trois types donnent les mêmes résultats quand ils sont croisés avec des " Mack Snows ", les sujets porteurs d'un allèle Mack Snow et d'un allèle d'une des trois autres lignées  snow ont l'aspect de Mack Super Snows. Ces allèles occupent donc le même locus. En résumé, le Gem/Tug/Line Bred snow allèle est récessif par rapport à l'allèle Mack Snow, de même que l'allèle Mack Snow est codominant au normal. Ces allèles occupent le même locus comme déjà dit.

Enigma ( En ) Locus

En+En+ = Type sauvage
En+ene = Enigma
eneene = Inconnu, probablement inexistant.

Enigma

Nous avons ici une mutation à caractère dominant découverte par Mark et Kim Bell et initialement dénommée et commercialisée par Kelli Hammack en 2005.

Les spécimens porteurs de ce trait développent des des points et des taches sur des zones inhabituelles. Entre apparence inhabituelle et mode de transmission génétique également inhabituel, le statut exact de ces geckos fut un mystère, une énigme, d'où le nom.

Hélas, le trait Enigma semble lié à un gène pathologique qui provoque des troubles du comportement tels que tremblements de la tête, mouvements saccadés, marche en cercles répétés, surtout lorsqu'ils sont stressés. Certains auteurs comparent ces troubles à l'encéphalite spongiforme bovine bien qu'aucun agent pathogène n'entre en jeu. Certains sujets peuvent sembler exempts de troubles mais en les observant attentivement ils restent présents bien que très atténués. La descendance de ces sujets reproduisent les troubles de façon marquée. Des expériences ont clairement démontré que ces troubles du comportement étaient strictement liés au gène " Enigma ".
Les geckos léopards peuvent apparaître sous trois génétiques possibles  Normal ( aucun allèle muté présent ), Enigma ( un allèle muté présent ), Enigma  (deux allèles mutés présents ).

1/ Sujets normaux : ils sont bien évidemment normaux en tout point, ils ne peuvent pas être hétérozygotes pour Enigma.

2/ Sujets Enigma ( un allèle muté présent )  ils peuvent être facilement distingués dès la naissance par leur apparence plus claire. Ces jeunes développent très vite les débuts de points et de taches typiques des adultes.
A strictement parler, ils sont hétérozygotes et les règles classiques de la génétique s"appliquent pour leur élevage. La différence est que ces sujets hétérozygotes peuvent être identifiés visuellement, chose impossible avec les mutations récessives simples.

3/ Sujets Enigma ( deux allèles mutés présents ). A l'heure actuelle, une grosse interrogation persiste quant à l'existence de spécimens homozygotes pour Enigma. La présence de deux allèles Enigma serait létale et provoquerait la mort de l'embryon. Cette hypothèse n'est pas prouvée et est avancée comme explication au grand nombres d'œufs n'éclosant pas lorsqu'ils sont issus d'un croisement entre deux hétérozygotes Enigma.

Normal x Normal = Type sauvage
Normal x Enigma ( un allèle muté présent ) = 50% Normal, 50% Enigma ( un allèle muté présent )
Enigma ( un allèle muté présent ) x Enigma ( un allèle muté présent ) = 25% Normal, 50% Enigma ( un allèle muté présent ), 25% Enigma ( deux allèles mutés présents ). Ces homozygotes étant supposés mourir au stade embryonnaire et ne jamais éclore.

Hypo ( Hy ) Locus

Hy+Hy+ = Type sauvage
Hy+hyh = Hypo
hyhhyh = Super Hypo

Hypo et Super Hypo

Trait codominant, c'est l'un des plus répandus dans la reproduction du gecko léopard. Il a été utilisé en association avec toutes les autres mutations connues et son effet d'éclaircissement des tons apporte une amélioration de l'aspect quasi constante.
Il faut noter qu'il existe une grande variété de nuances dans l'effet général engendré par cette mutation, aussi est-il pratiquement impossible les différents types ( Hypo, Super Hypo ) avec certitude. Les normaux et la plupart des Super Hypos sont aisément repérables, mais il existe toujours bon nombre d'individus pour lesquels il est difficile de déterminer s'ils sont Hypo ou Super Hypo.

Comme habituellement avec les mutations de type codominant, les geckos léopards peuvent être de trois types :

1/ Sujets normaux : ils sont bien évidemment normaux en tout point, ils ne peuvent pas être hétérozygotes pour Hypo

2/ Sujets Hypo ( un allèle muté présent ) : ils peuvent être distingués dès la naissance par leur apparence beaucoup plus pâle par rapport aux normaux. Leurs bandes plus sombres disparaissent très vite chez les jeunes, ne laissant que quelques points sombres à la place. Encore une fois, puisqu'il y a codominance, et qu'ils sont hétérozygotes et les règles classiques de la génétique s"appliquent pour leur élevage. La différence est que ces sujets hétérozygotes peuvent être identifiés visuellement, chose impossible avec les mutations récessives simples.

3/ Sujets Super Hypo ( deux allèles mutés présents ) : les effets sont encore plus marqués que chez les Hypos et ils perdent leur dessins encore plus vite en grandissant. Etant homozygotes, les règles classiques de la génétique s'applique à leur élevage.

Normal x Normal = Normal
Normal x Hypo = 50% Normal, 50% Hypo
Normal x Super Hypo = 100% Hypo
Hypo x Hypo = 25% Normal, 50% Hypo, 25% Super Hypo
Hypo x Super Hypo 50% Hypo, 50% Super Hypo
Super Hypo x Super Hypo = 100% Super Hypo

Carrot-Tail ( Ct ) Locus

Ct+Ct+ = Type sauvage
Ct+ctc = Type sauvage hétérozygote pour Carrot-Tail
ctcctc = Carrot-Tail

Carrot-Tail

Dès le début des années 70, les éleveurs ont remarqué que certains individus de type sauvage montraient une petite quantité d'orange à la base de la queue. Par sélection, cette particularité a été augmentée de génération en génération, la coloration orange descendant de plus en plus vers la pointe de la queue. Très vite, il y eut des sujets qui présentaient un tiers de leur queue orange et aujourd'hui on trouve des spécimens dont presque toute la queue est orange.
On suppose que Ray Hines en Angleterre fut un des pionniers de cette sélection.
La voie exacte de transmission de ce trait n'est pas très claire, car bien que les Carrot-Tail soient le fruit d'une sélection, il ne semble pas possible d'en obtenir sans un allèle récessif précis chez les parents.
D'autres sujets peuvent présenter une queue orange, mais il ne faut pas les confondre avec le vrai Carrot-Tail décrit dans ce chapitre. Par exemple, les RAPTOR présentent une queue très orangée, mais cette coloration vient le la mutation Tangerine ou Orange en combinaison avec la mutation Patternless/Stripe qui étire la coloration orange de base tout le long de la queue.

Carrot-Head ( Ch ) Locus

Ch+Ch+ = Type sauvage
Ch+chc = Type sauvage, hétérozygote pour Carrot-Head
chcchc

Carrot-Head

Un gecko léopard Carrot-Head montre une coloration Orange sur la tête très tôt après la naissance, coloration qui s'intensifie pendant la croissance. Les sujets typiques ont le blanc de la bande cervicale remplacé par du jaune ou de l'orange. Ce trait est apparu en premier dans des lignées SHCT ( Super Hypo Carrot-Tail ) mais des croisements avec d'autres lignées ont montré que ce trait peut être transmis séparément et combiné à d'autres mutations. Cette augmentation de la pigmentation orange de toute évidence ne se révèle pas dans les formes où l'orange fait défaut comme les Mack Snows mais il faut retenir que même dans ces formes, l'allèle peut être présent bien que non manifesté.

Baldy ( By ) Locus

By+By+ = Type sauvage
By+byb = Type sauvage hétérozygote pour Baldy
bybbyb = Baldy

Baldy

Un gecko léopard est un gecko sans points sur la tête. La plupart naissent avec au moins quelques points qui disparaissent avec la croissance. Le Baldy tire son origine de lignées de SHCT produites par Bill Brandt sélectionnées sur plusieurs générations pour leur couleur pure et sans points. Les éleveurs en croisant ces lignées avec d'autres se sont vite aperçus que d'autres formes pouvaient montrer la mutation Baldy, qui est une mutation récessive simple.

Bold-Stripe, locus inconnu.

Les geckos léopards montrant une large bande dorsale longitudinale de la couleur de base du sujet flanquée d'autres lignes plus foncées sont souvent appelées Bold-Stripe mais leur mode de transmission est floue. Beaucoup pensent qu'il s'agit d'un gène dominant inconstant. Aucune étude sérieuse n'existant, ce trait est juste cité.

A suivre, les mutations intéressant plusieurs gènes


Complément du Post-It.

La première partie par copier-coller, n'a pas respecté la mise en forme du texte, je corrigerai ça.

Mutations multigéniques chez le gecko léopard

Tous les cultivars présentés dans cette section possèdent deux ou plus allèles mutés. Beaucoup sont devenus assez communs pour avoir un nom commercial connu. D'autres appellations plus récentes finiront sûrement par être définitivement adoptées.
En général, ces appellations sont composées des traits interressant le cultivar concerné, par exemple, Giant Albino, Patternless Mack Snow et des douzaines d'autres...
Voyons ici les plus connues.

Patternless Tremper Albino

Génotype : pappap-tatat

Homozygote pour Murphy Paternless et Tremper Albino, deux caractères récessifs. Point remarquable, il apparaît qu'ils sont très difficiles à obtenir en partant de géniteurs double hétérozygotes pour les deux traits concernés. Le locus du gène Tremper Albino est situé de celui du gène Murphy Patterless et une fréquence faible de transmission de ces 2 traits peut s'exprimer. ( En d'autres termes, la probabilité avec laquelle deux gènes proches sur un même chromosome peuvent être transmis ensemble en cas de réarrangement du matériel génétique est faible (Linkage en anglais) ).. De nombreux éleveurs rapportent 1 naissance sur 50 au lieu de 1 sur 16 espérée statistiquement en appliquant les lois mendéléennes.

Notons qu'il existe trois souches Patternless Albino qui sont incompatibles entre elles puisque les trois types d'albinisme sont incompatibles entre elles.

Patternless Las Vegas Albino ( ou Rainwater Albino)

Genotype pappap-lvllvl

Homozygote pour Murphy Paternless et Las Vegas Albino, deux caractères récessifs.

Patternless Bell Albino

Génotype pappap-babbab

Homozygote pour Murphy Paternless et Bell Albino, deux caractères récessifs.

Blazing Blizzard ( Tremper Albino )

Génotype bzbbzb-tattat

Homozygote pour Blizzard et Tremper albino, deux caractères récessifs.
Pour les mêmes raisons génétiques que le Murphy Patternless Tremper Albino. Partant de parents doubles hétérozygotes pour les deux traits, on observe 1 Blazing Blizzard pour 200 naissances au lieu des 1 sur 16 espérés statistiquement. Dans les meilleurs cas, certains éleveurs atteignent 1 sur 75.

Blazing Blizzard (Las Vegas Albino)

Génotype bzbbzb-lvllvl

Homozygote pour Blizzard et Las Vegas Albino, deux traits récessifs. Peu de différence à la naissance avec la souche obtenue avec Tremper Albino, juste que les caractéristiques Blizzard soulignent les différences subtiles des trois différentes souches d'albinisme.


Blazing Blizzard (Bell Albino)

Génotype bzbbzb-babbab

Homozygote pour Blizzard et Bell Albino, deux traits récessifs. Idem que pour les deux autres souches de Blazing Blizzard.

Big Mack

Génotype Gi+gig-Mk+mkm

Hétérozygote pour Giant et Mack Snow, deux mutations codominantes.
Des doubles homozygotes pour les deux traits et leurs combinaisons sont attendus sûrement sous l'appellation Super Big Mack ou peut-être Super-Sized Big Mack.

Banana

Génotype bzbbzb-pappap

Homozygote pour Blizzard et Murphy Patternless, deux traits récessifs. A l'origine ce nom était donné à certains spécimens jaunâtres de Blizzards avec la supposition qu'ils étaient Patternless Blizzard. Il fut prouvé que ce n'était pas le cas. D'où le dilemne suivant, doit-on continuer à utiliser ce nom pour les Blizzard portant du jaune ou bien le réserver au vrais Patternless Blizzard comme prévu au départ.
Par ailleurs cette double homozygitie n'a jamais été formellement prouvée, le Blizzard et le Patternless étant très difficiles à distinguer visuellement.

Hybino ( Tremper Albino )

Génotype Hy+hyh-tattat ou hyhhyh-tattat

Homozygote pour Tremper Albino, mutation récessive, et soit hétéro ou homozygote pour Hypo, mutation co-dominante. Comme toujours avec les Hypos, les homozygotes montrent moins de marquage que les hétéros.

Hybino ( Las Vegas Albino )

Génotype Hy+hyh-lvllvl ou hyhhyh-lvllvl

Homozygote pour Las Vegas Albino, mutation récessive, et soit hétéro ou homozygote pour Hypo, mutation co-dominante. Ils apparaissent comme Patternless ou presque Patternless Albino. Comme toujours avec les Hypos, les homozygotes montrent moins de marquage que les hétéros.

Hybino ( Bell Albino )

Génotype Hy+hyh-babbab ou hyhhyh-babbab

Homozygote pour Bell Albino, mutation récessive, et soit hétéro ou homozygote pour Hypo, mutation co-dominante. Ils apparaissent comme Patternless ou presque Patternless Albino. Comme toujours avec les Hypos, les homozygotes montrent moins de marquage que les hétéros.

Sunglow ( Tremper Albino )

Génotype : tgttgt-Hy+hyh-tattat ou tgttgt-hyhhyh-tattat

Homozygote pour Tangerine et Tremper Albino et soit hétérozygote, soit homozygote pour Hypo, mutation codominante. En termes profanes ce sont des Tangerine Hybinos, mais beaucoup d'éleveurs utilisent des termes comme Super Hypo Carrot-tail, en rajoutant encore Carrot-Head et Baldy, c'est dire le nombre de traits exprimés dans ces spécimens.

Sunglow ( Las Vegas Albino )

Génotype : tgttgt-Hy+hyh-lvllvl or tgttgt-hyhhyh-lvllvl

Idem mais le avec le gène Las Vegas albino ( = Rain Water )

Sunglow ( Bell Albino )

Génotype : tgttgt-Hy+hyh-babbab or tgttgt-hyhhyh-babbab

Idem mais le avec le gène Bell albino

Creamsicle

Genotype: Hy+hyh-Mk+mkm or hyhhyh-Mk+mkm

Hétérozygote pour Mack Snow et homozygote ou hétérozygote pour Hypo, deux mutations codominantes. Selon les éleveurs, ils peuvent être aussi homozygotes pour Tangerine, il serait alors plus logique de les nommer Tangerine Creamsicles. D'autres gènes leur sont parfois associés comme Orange et Patternless Stripe...

Ember

Homozygote pour Patternless et Eclipse, deux mutations récessives. Obtenu par les éleveurs en combinant Murphy Patternless et yeux rubis uni du Raptor, et parfois accidentellement par confusion du terme Patterless de l'acronyme RAPTOR.

RAPTOR

Génotype : eceece-tattat-????-tgttgt

Homozygote pour Eclipse, Tremper Albino, et Tangerine, trois mutations récessives. et soit homozygote, soit hétérozygote pour Patternless, trait possiblement codominant. RAPTOR est l'acronyme de Red-eye Albino Patternless Tremper ORange. Les jeunes sont fantastiques avec une coloration orange presque unie avec juste des traces de motifs le long de l'épine dorsale et des yeux d'un rouge uni (Rubis).
Malheureusement cette génétique n'est pas retrouvée dans tous les spécimens dénommés Raptors. Le Orange est remplacé par Tangerine, et le Patternless devient un semi Patternless. Bref, des Raptors qui ne sont pas vraiment des R.A.P.TO.R.

La suite avec APTOR, RADAR, Nova, Super Nova, Black Hole et autres Diablo Blanco et quelques notes concernant la couleur des yeux.


Dernière édition par Zaltys le Jeu 2 Déc 2010 - 20:36, édité 1 fois

==============================


Quand tu entends un bruit de galop, avant de penser à un zèbre, pense d'abord à un cheval
avatar
Zaltys
Roi des Reptiles
Roi des Reptiles

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Normandie du Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génétique d'Eublepharis macularius

Message par Invité le Mer 13 Oct 2010 - 13:48

Bon boulot Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Génétique d'Eublepharis macularius

Message par jean-seb 76 le Mer 13 Oct 2010 - 14:00

truc de fou ce post ...

Mais je dois dire que je n'ai pas tout lu ...

==============================

avatar
jean-seb 76
Empereur Reptilien
Empereur Reptilien

Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 30
Localisation : Le Havre

http://www.jeansebreptiles.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génétique d'Eublepharis macularius

Message par Fabeleven le Mer 13 Oct 2010 - 20:41

direct en post-it

==============================

May the reptiles be with you !
avatar
Fabeleven
Grand Manitou
Grand Manitou

Date d'inscription : 16/04/2009
Age : 33
Localisation : Le Mans

http://www.reptilouest.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génétique d'Eublepharis macularius

Message par aurelien61 le Mar 19 Oct 2010 - 22:42

Et bien la il y a du travail avant de faire tous sa.
avatar
aurelien61
Chevalier des Terres Hostiles
Chevalier des Terres Hostiles

Date d'inscription : 03/08/2009
Age : 29
Localisation : Orne 61

http://reptilesprojects.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génétique d'Eublepharis macularius

Message par Pogona-Eublepharis le Jeu 26 Jan 2012 - 21:26

Ouaw!!!

Super post^^

Manque plus que les photo^^

==============================

1.0.0 Pogona Vitticeps (Classique)
avatar
Pogona-Eublepharis
Chevalier des Terres Hostiles
Chevalier des Terres Hostiles

Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 22
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génétique d'Eublepharis macularius

Message par Invité le Jeu 27 Sep 2012 - 15:50

bonjour pourai je savoir keske ke sa ferai un gecko male carrot tail et une femelle gecko leopard super hypo tangerine baldy merci beaucoup je me renseigne pour lanner prochaine

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Génétique d'Eublepharis macularius

Message par smoothie2000 le Sam 27 Avr 2013 - 13:58

j'y comprend rien mdr

smoothie2000
Jeune Ecuyer
Jeune Ecuyer

Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génétique d'Eublepharis macularius

Message par Zaltys le Mer 13 Juil 2016 - 17:32

Arfff ! Il est encore là mon post. Quand je pense qu'on m'a viré de ce forum ! La vie est injuste.

==============================


Quand tu entends un bruit de galop, avant de penser à un zèbre, pense d'abord à un cheval
avatar
Zaltys
Roi des Reptiles
Roi des Reptiles

Date d'inscription : 30/08/2010
Localisation : Normandie du Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génétique d'Eublepharis macularius

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum