Reptil'Ouest

Salut

Bienvenue sur R'O !
N'hésitez pas à vous inscrire pour échanger avec des dizaines de passionnés sur le forum le plus convivial de France !!!


fiche CDC : Acrantophis Dumerili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

fiche CDC : Acrantophis Dumerili

Message par bengal le Mar 14 Juin 2011 - 21:34

première fiche de ma carrière, mais hésitez pas à critiquer si ça colle pas à votre avis.
finie à 95%, j'attends des infos sur la repro de mon ami capacitaire qui m'a vendu le petit né chez lui, j'éditerai alors les généralités avec peut-être plus d'expérience personnelle.
tout vient de mes connaissances dessus depuis quelques années, quelques vérifications ci et là sur le net, expérience personnelle et expérience partagée par le dit capacitaire.

voilà!

EDIT :
_ ajout du détail de la reproduction en captivité, texte par le dresseur qui les a reproduits et m'a cédé mon serpent.
_ petite correction (précision) sur la distribution géographique à propos des specimens de la Réunion.


Dernière édition par bengal le Dim 26 Juin 2011 - 21:39, édité 3 fois
avatar
bengal
Roi des Reptiles
Roi des Reptiles

Date d'inscription : 22/05/2011
Age : 41
Localisation : Reims

https://www.facebook.com/bengal.artist

Revenir en haut Aller en bas

Re: fiche CDC : Acrantophis Dumerili

Message par bengal le Mar 14 Juin 2011 - 21:34

Acrantophis Dumerili

Le boa de Dumeril est un serpent du sud de Madagascar aux tons bruns, gris et crème, et aux motifs proprement découpés. Son status en annexe I-A en fait un serpent trop rare en terrariophilie, c'est bien dommage pour un serpent si facile à maintenir.

Généralités


Systématique
Acrantophis Dumerili est un boïdé de taille moyenne, et fut identifié la première fois en 1860 par Jan & Sordelli. Sa taxonomie a connu peu de changements, hormis une tentative notable d'en faire une sous-espèce sous le nom d'Acrantophis Madagascariensis Dumerili (Stull, 1935), jusqu'en 1949 où il reprend son nom à part entière (Guibé, 1949).

Classification
Règne : Animal
Groupe : Vertébrés
Classe : Reptiles
Sous-classe : Ptérosauriens
Infra ordre : Céphalorachidiens
Ordre : Squamates 
Sous-ordre : Ophidiens
Famille : Boïdés
Sous-famille : Boïnés
Genre : Acrantophis
Espèce : Dumerili
Sous-espèce : /
Nom scientifique : Acrantophis Dumerili
Nom commun français : Boa de Dumeril
Nom commun anglais : Dumeril's boa 


Répartition géographique
on trouve Acrantophis Dumerili dans son milieu naturel exclusivement sur l'île de Madagascar, du sud-ouest au sud-est en passant par le plateau central ; il est fait mention de quelques rares specimens observés sur l'île de la Réunion, à l'est de Madagascar, mais il est certain qu'ils sont arrivés là par activité humaine.

Biotope
Acrantophis Dumerili vit dans les zones de savane ou de forêt clairsemée, sous un climat semi-aride. Il vit près des cours d'eau en majorité, et il n'est pas rare d'en trouver près des habitations.

Description

Aspect
C'est un boïdé à la morphologie plutôt typique mais à l'aspect unique. À l'instar du Boa Constrictor, il a un corps massif, trapu, duquel se détache une tête triangulaire un peu plus en pointe que les Constrictor.
Ses couleurs dominantes sont brun-noir et gris-beige-crème sur tout le long du corps, avec des dessins très nets, principalement ses taches régulières sur le dos, très contrastées, constituées de marques claires en forme de fleur de pavot alternées avec des marques sombres en forme de croix et/ou d'anneaux descendant sur les flancs, le tout donnant un véritable aspect de camouflage à l'animal. La teinte globale d'Acrantophis Dumerili va du gris désaturé au brun orange, avec parfois un peu de blush rose orangé pour les animaux les plus colorés.
Les marques sur le dessus de la tête sont plus fines, principalement faites de deux lignes partant de part et d'autre de l'arrière de la mâchoire jusqu'aux globes oculaires, en forme de parenthèses inversées.
Deux bandes brun-noir sur les côtés de la tête partent de la pointe de la mâchoire jusqu'aux narines en passant par les yeux, dont la moitié inférieure est noire et la supérieure grise.
Le ventre est blanc cassé, très légèrement moucheté de brun.
La quantité de petites écailles sur l'avant de la tête est sa principale différence morphologique visible avec Acrantophis Madagascariensis.

Taille & poids
Acrantophis Dumerili mesure en général de 160 jusqu'à 200cm, sans différence notable entre mâle et femelle. C'est en revanche un boa trapu, qui peut atteindre 5-6 kilos en moyenne, jusqu'à 9 kilos pour les plus grands.
de très gros mâles peuvent approcher les 300cm.


un joli specimen, trouvé parmi les fichiers de biolib.cz / photo milan korinek

Biologie

Moeurs
Le boa de Dumeril est discret mais pas forcément timide. C'est un serpent terrestre, principalement nocturne. Il se démarque de presque toutes les espèces de boa avec son comportement unique, à l'état sauvage, de chasseur embusqué.
Sans être fouisseur, il vit près d'un sol fait essentiellement de feuilles mortes, et n'hésite pas à aménager un peu son environnement pour s'y reposer confortablement, récupérant à loisir terriers de mammifère abandonnés, souches, amas de débris, etc.
Il hiberne pendant la période fraîche et sèche allant de mai à juillet.

Dimorphisme sexuel
Fait plutôt rare chez les boïnés, seul le mâle Acrantophis possède des éperons pelviens apparents, rendant l'identification du sexe de l'animal vraiment aisée.

Durée de vie
La moyenne qui ressort serait de 15 à 20 ans.

Nourriture
Acrantophis Dumerili chasse au sol exclusivement, en quête d'oiseaux imprudents, lézards ou même amphibiens. Les rongeurs ne sont pas ses proies de prédilection à l'état sauvage mais il ne s'en privera pas. Il n'est pas rare de trouver des specimens en captivité qui refuseront le rat catégoriquement.
Il peut lui arriver de se nourrir d'autres serpents.
Il tue par constriction, menant à l'arrêt cardiaque de la proie, avant de l'ingurgiter.

Reproduction
Acrantophis Dumerili, comme tous les boas, est ovovivipare. à l'état sauvage, 6 à 8 mois après une copulation qui a lieu généralement de mars à mai, la femelle donne naissance en moyenne à une portée de 5 à 10 petits, d'une taille moyenne de 30 à 45cm, mais une litière d'une vingtaine de bébés est tout à fait plausible.


Dernière édition par bengal le Dim 26 Juin 2011 - 21:37, édité 9 fois
avatar
bengal
Roi des Reptiles
Roi des Reptiles

Date d'inscription : 22/05/2011
Age : 41
Localisation : Reims

https://www.facebook.com/bengal.artist

Revenir en haut Aller en bas

Re: fiche CDC : Acrantophis Dumerili

Message par bengal le Mar 14 Juin 2011 - 21:35

Vie en captivité

L'élevage d'Acrantophis Dumerili n'est pas compliqué, ses besoins n'excèdent pas ceux de Boa Constrictor Imperator, et sa reproduction est aisée et depuis longtemps fréquemment réussie en captivité. C'est un serpent robuste et de très bon caractère, qu'il est vraiment plaisant de maintenir.

Législation
Acrantophis Dumerili étant en annexe I de la Convention de Washington, annexe A du règlement CE n°338/97, il est soumis en France au certificat de capacité dès le premier specimen possédé, et son commerce est régulé à l'international par la réglementation du commerce des spécimens d'espèces inscrites à l'Annexe I , et en Europe par le certificat intercommunautaire.
En outre, chaque animal détenu requiert, en plus d'une identification obtenue lors de la vente du specimen (soit auprès des services de la direction régionale de l'environnement et de la protection des animaux lors de l'émission du C.I.C., soit par le pays exportateur), de se faire poser une puce électronique quand l'animal a atteint une taille suffisante (vers 24 mois), et avant qu'il ne fasse 1 mètre, par un vétérinaire.
À cause de la déforestation au profit des zones cultivables ou d'habitation qui s'étendent à partir du plateau central de Madagascar vers le sud, l'espèce est en danger et placée sur la liste rouge de l'IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) depuis 1996 sous la mention “vulnérable”.

Le choix d'un spécimen
En raison du paragraphe ci-avant, vous n'aurez probablement pas d'autre choix que d'acquérir un animal né en captivité, l'exportation en étant lourdement restrictive dans son pays d'origine sauf dérogations principalement scientifiques habituelles. Mais qui s'en plaindrait de toute façon! l'Acrantophis Dumerili est un animal vraiment calme, peu cher pour sa rareté en terrarium, et je n'ai jamais pu trouver une seule photo d'un specimen décoloré ou fade, qu'il soit jeune ou adulte.
Il s'agit donc uniquement d'une question de goût quant au choix de votre animal, quand vous rencontrerez l'opportunité d'en adopter un. N'oubliez pas de vérifier au mieux l'état de santé avant l'achat, ainsi que l'origine de l'animal, évidemment.



mon petit bonhomme, 21 mois, plutôt content de son environnement

Terrarium
Un terrarium de 90x50x50cm environ suffit amplement pour un sub-adulte, j'ai eu mon Dumerili à l'âge de 20 mois que j'ai placé dans un terrarium de cette taille, dans lequel j'ai installé deux gros bouts de bois de façon à offrir un large abri au sol.
Un couple d'adultes se satisfera amplement d'un terrarium de 200x90x60cm, un adulte seul vivra très bien dans 150x80x60. La surface au sol est le seul élément important.



le terrarium sans trop de fioriture, avec en tête un maximum de surface pour se déplacer

Température
Ses paramètres sont dans la grande moyenne des boïdés : de 27° au point froid, à 32° proposés au point chaud. Un abaissement de 3-5° la nuit.
J'ai cependant pu faire une observation sur le specimen que je détiens, qui préfère passer son temps autour du point d'eau, donc en général loin du point chaud. J'ai voulu vérifier si c'était la température même, ou la présence de l'eau, qui l'attirait, et en agençant le terrarium de manière différente de manière à avoir l'eau au point le plus chaud, il restait finalement du côté frais, mesuré à 28-29° sur mes mesures moyennes. Donc, soit j'ai un specimen qui aime son bac pas trop chaud, soit les valeurs trouvées sur le net sont un peu surestimées – je ne peux pas le dire sur la base d'un seul specimen détenu.

Hygrométrie
Là encore, aucune difficulté, on cherche à ne pas dépasser 60%, donc aucun effort nécessaire sous notre climat habituel ; il faudra cependant atteindre et tenir cette valeur pendant la période de mue. un simple coup de spray de temps en temps doit suffir pour celà.

Eclairage
Il n'y a pas besoin de système d'éclairage spécifique tant que le terrarium est dans une pièce bénéficiant du cycle naturel du jour.
La lampe sur mon installation sert de chauffage pour monter le point chaud à 32°, et ne fonctionne qu'entre l'aube et le début d'après-midi, la pièce étant fortement éclairée le reste de la journée et la température étant optimale.

Décor
Cette espèce n'a pas besoin de hauteur, les éléments de gros bois mis à sa disposition dans mon terrarium n'ont comme but que d'offrir beaucoup de couverture à mon animal s'il veut évoluer à l'abri des regards, ainsi que de la surface supplémentaire proche du sol s'il veut se balader un peu.
Deux substrats naturels conviennent : les fameux copeaux de hêtre, ou la litière naturelle “aspen snake bedding”, plus fine et d'un intérêt cosmétique équivalent. Une épaisseur substantielle de substrat est conseillée. En rack, le sopalin fait aussi l'affaire, mais prive l'animal de la possibilité de s'enfouir comme il aime.
Bien entendu, un bac d'eau de taille moyenne est nécessaire.

Nourriture
Les jeunes ont la réputation d'être particulièrement difficiles à démarrer, et même adultes, certains continuent à refuser certaines proies. L'éleveur chez qui est né mon animal m'a confirmé que j'avais de la chance que le mien soit passé au petit rat sans rechigner.
Une fois le “menu” de votre animal établi cependant, il ne sera plus contraignant par la suite.
Un juvénile mangera une fois par semaine, un sub-adulte environ tous les 10 jours, les adultes se satisferont de deux repas par mois. Il n'est pas recommandé d'essayer de surnourrir votre Dumerili, il est mieux de ne pas le faire grandir trop vite si vous ne voulez pas réduire sa durée de vie naturelle.

Reproduction
La maturité sexuelle de l'espèce se situe vers 4-5 ans, et si la taille du mâle importe peu, la femelle devra faire au moins 150cm pour tenter une reproduction.
En captivité, les accouplements sont tentés dès le mois de novembre par les éleveurs. Ils sont stimulés au préalable par une période de repos avec des températures plus basses, de 24° à 28° le jour et 20° à 25° la nuit, et s'étendent jusqu'en février-mars.
La gestation et le nombre de petits sont les mêmes qu'à l'état sauvage.
Je me permets, avec son aimable autorisation, d'ajouter l'expérience personnelle du dresseur chez qui est né mon animal :
"Après un repos hivernal, j'ai baissé la température progressivement sur un mois à 27° le jour et 25° la nuit, à partir de mi-octobre, pour arriver à ces températures vers mi-novembre.
Au niveau de la luminosité : pour ma part je n'en utilise pas à cette période puisque c'est naturel, ca baisse régulièrement chez nous donc c'est l'idéal.
Arrêt total d'alimentation (je ne leur ai même pas proposé).
Introduction de la femelle chez le mâle debut janvier, et il y a eu accouplement instantané, répété pendant plusieurs jours ; j'ai noté le dernier accouplement vers le 10 janvier et j'ai pris cette date comme référence. par contre je ne peux pas dire avec certitude quand la femelle à ovulé, je ne l'ai pas noté et je ne veux pas raconter de bêtise.
J'ai séparé le couple une semaine aprés le dernier accouplement et j'ai remonté les températures du jour au lendemain. Je les ai nourris 3 jours aprés sans problème.
La femelle à mis bas à 13 petits pour sa première ponte, pour un poids de 6,3 kg avant la mise-bas ; 1 petit le 5 août dans son terra et les 11 autres le 7 août dont 4 étaient mort-nés et 4 slugs. Elle pesait, 15 jours aprés, 4,8 kg.
Un truc à noter c'est que les petits muent juste aprés être sortis, pas comme tous les boas qui muent 3 ou 4 jours aprés, voir plus.
A noter aussi, ils ont vraiment besoin d'une grosse hygrométrie pendant les 6 premiers mois sans quoi ils se déshydratent trés rapidement."

Comportement
Acrantophis Dumerili est un boa de bon caractère, mon specimen est même plutôt curieux de ce qui se passe près de son terrarium. C'est une crème, facilement manipulable, en général peu sujet au stress et donc facile à nourrir en dehors de son terrarium. Je ne lui connais pas de comportement défensif (et encore moins agressif) ou même timide, mais ça peut toujours dépendre de l'individu, bien qu'il s'agisse d'une espèce docile. Les jeunes et sub-adultes peuvent être très vifs.

Références
un grand merci à Séb pour les conseils et les connaissances qu'il m'a transmis avec l'animal.
http://www.giantconstrictingsnakes.com/dumerili.html
http://www.senecaparkzoo.org
http://www.akronzoo.org
Atlas de la terrariophilie volume 1 – éditions Animalia
Mark O'Shea, Boas & Pythons of the World – Princeton University Press
avatar
bengal
Roi des Reptiles
Roi des Reptiles

Date d'inscription : 22/05/2011
Age : 41
Localisation : Reims

https://www.facebook.com/bengal.artist

Revenir en haut Aller en bas

Re: fiche CDC : Acrantophis Dumerili

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum